ANTI RADAR

 

ACCUEIL

HI-FI

JEUX VIDEOS

MUSIQUE

VIDEO

PC

UTILITAIRE

PHOTO VIDEO

AUTO

MOTO

MODELISME

EVASION

ENERGY DRINK

SPIRITUEUX

ARME BLANCHE

STARS

CALENDRIER

REFLEXION

DIVERS

ANNONCE

PRESSE

MES BEBES

LIENS

CONTACT

 

 

Wikango Max Millenium

Le nouvel avertisseur radar en live

Vous rappelez-vous du canal 19 de la CB ? Outil de communication embarqué à vocation multiple, la CB était vite devenue un moyen simple de signaler les pièges de la route. Beaucoup moins utilisée par les automobilistes de nos jour, elle laisse peu à peu sa place à des avertisseurs de radars d’un style particulier.

La société WIKANGO Smart Driving (anciennement Alerte GPS) vient justement de sortir son tout nouveau WIKANGO MAX. Avec son grand écran couleur, il promet toutes les fonctions utiles pour éviter les pièges de la route. Comme il est difficile de juger un appareil sur le papier, notre équipe a testé pour vous le WIKANGO MAX en conditions réelles sur 2000Km.

GENESE

La CB (CITIZEN BAND) était d’abord un système pour s’entraider et assurer la sécurité sur la route. Appareil adoré des routiers, elle est vite devenue un espace d’échange, sorte de « facebook de la route », pour ne plus être seul et partager les longs moments de solitude au volant.

Parmi les différents canaux qu’offre la CB, le 19 est celui réservé (en principe) aux alertes de sécurité. Avec l’équipement des automobilistes, il est vite devenu le canal des emplacements radars en temps réel.

Bien que très utile, nombreux sont les utilisateurs à avoir abandonné leur vieille CB. Sans doute à cause de la fatigue entraînée par l’écoute de messages en tous genres, constamment envoyés sur le fameux canal. Peut-être aussi parce que lassés de réinstaller tout le matériel et la grande antenne sur chaque nouvelle auto.
Bref, cette excellente idée de partager les infos de la route était un peu tombée aux oubliettes.

Depuis quelques années, une petit équipe de fabriquants propose des avertisseurs de radars d’un style particulier. Utilisant à la fois les données de positionnement offertes par le GPS et la possibilité d’échanges de données grâce au réseau téléphonique GSM (GPRS), le partage des informations de la route est de retour.

Le WIKANGO MAX

A l’ouverture du coffret, le petit appareil est logé dans son écrin de velours noir. Il est livré avec une notice d’explication rapide, un support aimanté très pratique (à coller sur son tableau de bord) ainsi que deux câbles de connections. Le premier est un cordon USB pour brancher l’appareil à votre ordinateur (ce qui n’est absolument pas indispensable pour une mise en route et un bon fonctionnement) et l’obligatoire cordon allume-cigares pour charger l’appareil dans la voiture.

Au premier démarrage, l’appareil s’initialise de lui-même. Il se connecte au réseau, télécharge les dernières mises à jour et vous signale qu’il est opérationnel. Vous pouvez  donc prendre la route dans les 5 minutes qui suivent la première mise en route.

Doté de la dernière puce GPS, d’une batterie haute capacité de 1100ma et d’un écran couleur de grande taille, le WIKANGO MAX a tous les atouts pour offrir une information fiable et lisible.

Les REGLAGES

Un menu intuitif permet de naviguer parmi les différentes options de configurations. Il est ainsi possible de paramètrer les alertes par type. A l’usage, voici les réglages que nous vous conseillons :

  • Pour les alertes de « zones fréquentes » de contrôles, couper toutes les signaux sonores. Les emplacements de contrôles sont de plus en plus nombreux, et on a ainsi tendance à être prévenu d’une zone à risque « tous les 100 mètres ». Ce n’est pas forcement utile, et c’est énervant à la longue. Même avec le son coupé, les signaux à l’écran resteront actifs et bien suffisants pour cette partie.
  • Les radars automatiques. Pour cette section, nous conseillons de conserver un seul et unique « bip ». Les radars automatiques étant relativement bien signalés par les panneaux, un léger BIP de rappel sera bien suffisant.
  • Les « alertes live ». Ici, on règle l’appareil sur un signal type « sirène de pompier ». Ces alertes concernent un contrôle non prévu, effectif et imminent. Autant être cette fois-ci prévenu comme il faut.

2000 Km de test routier

Pour pouvoir vous donner un avis le plus objectif possible, il était important de tester le WIKANGO MAX sur une distance significative et dans des conditions diverses.

Nous avons d’abord effectué un trajet aller-retour CLERMONT-FERRAND / PARIS par l’autoroute A71 (puis A10) très fréquentée.  Toujours pour la partie « autoroute », un autre trajet CLERMONT-FERRAND / BORDEAUX à permis de tester l’appareil sur une autre portion plus clairsemée.

Dans Paris, nous avons emprunté des morceaux de périphérique, et le WIKANGO MAX a aussi été testé à l’intérieur des agglomérations.

Avec son grand écran couleur, le « MAX » est apparu clair et lisible dans toutes les conditions. On s’habitue vite à l’ergonomie et à l’organisation de l’information. Le nombre d’automobilistes équipés est indiqué en continu, dans les deux sens de circulation.

Toujours au rayon de l’ergonomie, il est à noter l’excellent emplacement des deux boutons d’alertes. Disposés au dessus de l’appareil, il est très facile de signaler un radar par tâtonnement sans avoir à quitter la route des yeux. Vous savez éteindre un vieux réveil qui sonne en plein sommeil, vous saurez utiliser le WIKANGO MAX.
C’est d’autant plus appréciable que dans les moment d’alerte on est en général particulièrement concentré sur sa conduite et ses manœuvres.

Dans toutes les conditions, le WIKANGO MAX s’avère précis et utile. Sur autoroute il est définitivement établi. Dans les grandes villes, son mode « périphérique » est astucieux. L’écran change alors de présentation et affiche une boucle représentant le « périf ». Les éventuels contrôles live sont signalés et positionnés sur le cercle. On sait immédiatement où ils se trouvent par rapport à notre auto.


PERIPHERIQUE


NATIONALE & AUTOROUTE


VILLE

On pourrait penser que la ville n’est pas le terrain favori de ce genre d’appareil. Et bien avec son mode « VILLE » le MAX s’en sort très bien. Il positionne la voiture au centre d’une cible et indique en permanence le nombre d’autres WIKANGO présents au 4 points cardinaux. A chaque alerte, la position du contrôle s’affiche à l’écran, il est alors assez simple de voir si on s’en rapproche.

Prix et abonnements

  • Le WIKANGO MAX est proposé à 99,95€ avec 1 mois d’abonnement aux alertes live inclus. Ensuite il est très simple de pouvoir prolonger son adhésion depuis le site internet de la marque, avec des formules aussi pratiques que variées. Pour 80€, vous prolongez par exemple votre connexion live pour 12 mois.
  • Une version Pack « millenium » à 299,95€ (en Octobre 2011)
    permet de s’offrir l’appareil et son abonnement à vie.

Le verdict

WIKANGO a eu l’intelligence de mettre rapidement son système à disposition d’appareils d’autres marques, notamment des smartphones les plus utilisés. Du coup la base des utilisateurs a explosé et se situe en ce moment aux alentours de 1 300 000 personnes. C’est énorme, et c’est ce qui garantie l’intérêt de ce genre de produit.

Avec son grand écran couleur très lisible, sa batterie longue durée et ses boutons d’alerte très bien positionnés, le MAX possède tout les atouts pour une prise en main très rapide.

Mode d'emploi du WIKANGO MAX

 

 

Wikango G300

Un nouvel avertisseur de radars est présenté par AlerteGPS, le G300, avec mode nuit et alertes lumineuses comme vocales.AlerteGPS présente le G300, un avertisseur de radars pourvu d'un récepteur GPS interne fonctionnant sur batterie qui préviendra de l'approche des radars automatiques, zones accidentogènes ou zones de contrôles mobiles par ses alertes lumineuses et ses messages vocaux.

Annoncé comme utilisable aussi bien en voiture qu'à moto, le G300 possède un mode nuit dans lequel ses diodes bleues
et rouges ainsi que l'écran sont éclairés. La diode rouge signale une vitesse excessive, tandis que la diode bleue indique le respect de la vitesse autorisée.Alertes radar et prévention des excès de vitesse
Des messages vocaux préviennent en outre le conducteur 600 mètres avant la position d'un radar automatique ou de zones spécifiques. Le dispositif offre une journée d'autonomie en fonctionnement normal ou plusieurs jours en mode économique.



Son clip de fixation inclus permet de le placer n'importe où sur le tableau de bord et il peut être rechargé
via la prise allume-cigare ou par l'intermédiaire de son port USB.
Pour les radars, il utilise la base de donnée Européenne et indique le type de radar mobile et sa fréquence.

Le G300 d' AlerteGPS est commercialisé au prix de 159 € TTC, avec mises à jour automatiques, gratuites et illimitées.
Il est vendu dans la plupart des grandes enseignes et des boutiques en ligne.

 

 

BTST

C'est LE détecteur de RADAR et de LASER !

 

 

Mouvement Anti-Radar !

Marre des radars ? Votez MAR !

 

 

Radar Auto

Tolerance des Radars fixes & embarqués

 

 

Presse...

LE FIGARO : les nouveaux radars

LE POINT : les nouveaux radars

 

 

NAVX

POSITION DES RADARS POUR GPS

 

 

LIENS

http://www.wikango.com

http://www.detecteurderadar.net/

http://mouvementantiradar.tumblr.com/

http://www.radars-auto.com/

http://www.navx.com

 

 

@+

 


11/08/15 13:50:35